Le regard du Chevalier Noir, ainsi que sa voix, résonnaient dans l'âme et le coeur du jeune homme..
Lui infligeant une peur incomparable, comme si à travers les yeux du Guerrier il avait pu voir toutes les batailles qu'il avait mené. (Lyuno)
Menu
    
  News
  Archives
  Mentions Légales
    
  Configurateur RA
  Rangs de Royaume
  News Daoc
    
  News Wow

Screens
Seco vs Messii
(2)   (2)

dernier up :
Double account ? naaaan !
(8)   (1)



La Gazette de Camelot - Par nydaunvan - 15/12/2007 @ 09:14

Dans la gazette de cette semaine, nous revenons bien entendu sur la version 1.89, avec un point sur les correctifs, un conseil pour les utilisateurs de Windows Vista et des indications pour ceux qui préfèreraient les anciens icones du jeu. Vous en apprendrez également davantage sur le nouveau rebondissement de la campagne « A Dragon's Revenge » et découvrirez ce qu'il advient de nos héros du point background à l'issue de vos votes !
Dark Age of Camelot


Retour sur le passage en version 1.89
C'est vers 19h30 mercredi que les serveurs ont été officiellement ouverts, à l'exception de Cumbria dont l'ouverture a été reportée au lendemain matin en raison d'un problème technique totalement externe aux serveurs Dark Age of Camelot. En raison de cet imprévu, la transition a juste été un peu plus longue que la moyenne.

Quelques problèmes déjà identifiés au moment de la réouverture vous ont été signalés dans la news de mercredi.
D'autres ont ensuite été découverts. Nous avons entamé en priorité des corrections sur les anciennes quêtes « A Dragon's Revenge ». (Les villages n'étaient plus attaqués par les draconiques et le bois résistant n'était pas comptabilisé.) Puis nous corrigerons les phrases ou les mots non traduits, de même que les problèmes d'affichage de certains caractères spéciaux.
En revanche, l'absence des tueurs de dragons dans les villages n'est pas un bug. Un nouveau PNJ, sur place, vous indiquera où ils se sont rendus.

Certains utilisateurs de Windows Vista ont rencontré des difficultés pour jouer, en raison des modifications apportées au fichier « Camelot.exe ». Ce fichier étant nouvellement créé, vous devez lui accorder à nouveau le droit d'accès à internet.

Pour accorder l'autorisation à Dark Age of Camelot sous Windows Vista, il vous faut donc :
1) Afficher les propriétés du programme camelot.exe qui se trouve à la racine de votre répertoire de jeu. Pour cela, faire un clic droit sur ce fichier, puis cliquer sur « Propriétés ».
2) Vérifier que l'option « Niveau de privilèges : Exécuter ce programme en tant qu'administrateur » est bien cochée, dans la section Compatibilité.

Pour finir sur ce premier retour, vous avez visiblement apprécié de nombreuses nouveautés apportées par cette version, mais certains d'entre vous ont du mal à s'accoutumer aux nouveaux icones et n'ont pas manqué de nous en faire part. Cela avait été également le cas aux Etats-Unis lors du lancement de cette version. EA Mythic avait alors mis à disposition des fichiers d'anciens icones pour ceux qui préféraient ne pas changer leurs habitudes. Les chargés de support client ne fournissent pas d'aide concernant l'utilisation de ces fichiers. Nous conseillons à tous ceux qui souhaiteraient revenir aux anciens icones de se rapprocher des spécialistes des interfaces personnalisées (via les forums et les sites de fans). Ceux-ci sauront leur donner toutes les indications nécessaires pour modifier les icones ou leur conseiller de nouvelles interfaces utilisant ces icones. Le fait que ces options ne soient pas supportées ne signifie pas qu'elles ne sont pas autorisées ou qu'elles présentent un risque particulier. Cependant, ces icones ne faisant plus partie de la version actuelle du jeu, notre support technique ne peut vous aider à résoudre les problèmes liés à leur usage.

Un nouveau venu dans l'équipe Dark Age of Camelot
Il y a toujours du mouvement au sein des équipes GOA, un nouveau Chargé de support client vient donc de nous rejoindre. Certains d'entre vous ont déjà croisé Amairghin sur les serveurs français au cours des derniers jours, il apprend très vite le métier puisqu'il a déjà une grande expérience de DAoC.

Animation : A Dragon's Revenge : la transformation
De grands bouleversements sont intervenus aux confins des royaumes, dans les territoires où règnent les dragons. Voici la nouvelle analyse de la situation par le maître des tueurs de dragons.

Je n'arrive pas à le croire. Les dragons ont effectué une grande Altération. C'est l'ultime phase de nidification, soumettre un territoire entier à leur volonté pour le remodeler à leur image. Je n'aurais jamais cru y assister. En fait, je commençais à croire que cela n'était qu'une invention. Mon professeur n'en avait jamais vu, pas plus que son propre professeur. On dirait que les dragons eux-mêmes avaient oublié ce processus. Est-il possible qu'une créature qui moisisse dans le labyrinthe détienne la clé, une technique ou un secret oublié même des dragons ?

Je suppose que découvrir leur méthode n'a de toute façon plus d'importance. L'important est qu'ils y soient parvenus, et très honnêtement je doute que nous ayons pu les arrêter même en connaissant leurs plans par avance. Le monde paraît aujourd'hui un peu plus dangereux après l'altération et le pouvoir des dragons a augmenté, cela ne fait aucun doute. Ils tournoient au-dessus de leurs terres, veillant sur leur création et ajoutant la touche finale aux paysages récemment torturés. Ils atterriront un jour et nous découvrirons probablement leur véritable puissance.

En ces temps obscurs, les habitants de ces terres assiégées par les dragons ont demandé notre soutien. Je n'ai pas vu les nobles Ogres Khrânes, les astucieux Svartalfs dragoccis ni les arrogants Azuréens depuis longtemps. Mais je sais que leur existence même semble être en danger. Les voir envoyer des messagers si loin de leurs terres est très inhabituel. Je suppose que quand le sol sous vos pieds est déformé par un flot de magie draconique, il est devient naturel d'être gagné par l'angoisse et de faire appel aux alliés les plus improbables.

Il est vital de les aider par tous les moyens. Ce n'est pas qu'une question de devoir et de pitié, ils possèdent énormément de connaissances sur les dragons et sur leurs serviteurs. Notre seul espoir est d'unir notre puissance à leur connaissance.

-Gerik Morrow

Point background : Le festin d'Agramon

Loin sous la surface de la terrible île d'Agramon résonnaient les tambours de guerre de Midgard. Les flûtes de fer hiberniennes et les cors du royaume d'Albion leur répondaient avec la même ardeur.

Dans l'Agora, la tension était plus que palpable, elle envahissait chaque recoin, chaque fissure des antiques murs de la cité uruz. Hrokor la sentait s'insinuer sous sa peau, nouant sa gorge et retournant son estomac. Les trolls ne connaissent pas la peur, il est vrai. La tension cependant, celle que tous les défenseurs des frontières connaissent, est l'amie des trolls. A la veille du combat, elle monte en eux comme la lave dans la cheminée d'un volcan de Muspelheim, pour finir dans une éruption de violence incontrôlable. Le jeune chaman était sur le point d'exploser. Ses dents grinçaient, ses petits yeux d'obsidienne étaient rivés à ceux de ses ennemis, scrutant leur moindre réaction. L'expérience lui avait appris qu'il fallait grappiller toutes les informations possibles sur eux. Lorsque le massacre commencerait, il n'aurait plus la capacité de penser.

Alors que les renforts des trois royaumes se rapprochaient, le troll observa un à un les combattants. Face à lui, un groupe d'Hiberniens sales et déguenillés mais arborant une résolution désespérée. A leur tête était une femme au corps musclé et aux cheveux de feu, portant l'armure des Kan-Laresh du clan Graoch. De ses poings gantés gouttait le sang des morts qui jonchaient déjà le sol. A la droite des Midgardiens, un petit détachement d'Albion qui semblait avoir déjà beaucoup combattu.

Point d'armures rutilantes ni de flamboyants cimiers chez ceux-là. Les surcots étaient maculés de terre et de sang, les armes ébréchées et les boucliers enfoncés. Parmi eux, un peu en retrait, se tenait l'éclaireur sarrasin au regard noir que Hrokor connaissait bien. Il avait une flèche encochée et l'œil rivé sur lui. Il allait falloir s'occuper de lui très vite.

Tambours. Flûtes. Cors. Les chants de guerre se mélangèrent en une seule clameur vibrante. Soudain, ce fut la mêlée. Des centaines de combattants des trois royaumes se lançaient dans une danse d'acier, de sang et de mort.

"Tawaaaaaa !" hurla Hrokor en déchaînant sa plus terrible magie sur les Albionais.

***
Dans sa prison dimensionnelle, le seigneur Agramon riait à gorge déployée. Les morts s'accumulaient et les âmes des guerriers, canalisées par les reliques des minotaures, affluaient vers lui comme autant de bouffées d'air pur. La brèche entre les mondes provoquée par le Nexus s'effritait rapidement et, même s'il ne pouvait encore la traverser pour semer le deuil parmi les mortels, il pouvait attirer ces derniers à lui.

"Je serai libre dans quelques instants," ricana-t-il.

Etendant ses bras difformes, l'archidémon fit appel aux reliquats de son pouvoir autrefois si grand pour plier les frontières de la réalité. Il allait se gorger lui-même des âmes des combattants du Labyrinthe.

***
Hrokor flottait.

L'espace d'un instant, il crut être de nouveau perdu dans les limbes ténébreux du Nexus. Mais la chute fut presque immédiate. Quand il regarda autour de lui, il ne put en croire ses yeux.

Il avait déjà vu cet endroit, depuis quelque part dans la voûte de brume qui recouvrait l'immense salle circulaire. Autour de lui, les champions des trois Roys ennemis étaient paralysés de stupeur.

Ils ne le restèrent pas longtemps. Fondant depuis les airs sur ses ailes de cuir, une nuée de démons les força à réagir. Et ainsi reprit la danse de mort. Toute obédience féodale avait cependant été oubliée. Il n'y avait plus que deux camps, mortels des royaumes contre abominations des enfers.

Le troll fit appel à toutes ses ressources. Sa magie flétrissait les chairs, son marteau pulvérisait les os, même ses dents étaient mises à contribution pour déchirer la peau squameuse des troupes abyssales. Un brouillard écarlate était descendu sur ses yeux et il perdit bientôt toute notion du temps. Seul comptait le sang qui bouillait dans ses veines et s'écoulait des blessures des démons.

Quand il revint à la raison, la garde d'Agramon était vaincue. Il ne savait trop comment - sans doute à cause de sa taille imposante - Hrokor avait fédéré autour de lui la poignée de survivants des trois royaumes. Parmi eux, la Kan-Laresh celte, ricanant et léchant ses blessures, et le sarrasin qui puisait un nouveau boisseau de flèches dans son carquois enchanté.

Le calme était oppressant. Chacun se regardait, se demandant s'il fallait reprendre les hostilités ou chercher un moyen de quitter ce lieu de cauchemar. Soudain, le sol trembla.

"Misérables mortels !" tonna une voix qui évoquait à la fois le grincement d'une porte de fort et le rugissement d'un lion des montagnes. "Vous ne sortirez jamais d'ici ! Vos âmes nourriront ma puissance. Grâce à vous, je règnerai bientôt à nouveau sur votre monde !"

La forme titanesque du seigneur Agramon émergea de la brume méphitique. Sur un geste de lui, une boule de feu se rua sur le petit groupe de héros. L'explosion projeta Hrokor au sol. Les esprits l'avaient protégé du plus gros de la chaleur, mais ce n'était pas le cas de tous les autres, dont les corps fumants gisaient alentour. Le troll nota avec tristesse que son ami minotaure Gromck était l'un d'entre eux. Contre toute attente, deux de ses compagnons d'infortune se relevèrent : l'éclaireur et la Kan-Laresh.

Le dernier combat était arrivé. Pointant son marteau vers le monstre, Hrokor fit aux autres un signe sans équivoque. Il fallait se ruer sur lui et mourir dignement ! Mais ses jambes n'allèrent pas plus loin. La celte s'approchait de l'Albionais les poings levés, marmonnant un chapelet de paroles incompréhensibles - à l'exception du mot "Laresh", qui revenait encore et encore.

"Bien, mon indomptable guerrière," susurra Agramon sur un ton grinçant. "Tue pour moi. Obéis à Laresh !"

Etait-elle devenue complètement folle ? Prenait-elle vraiment ce démon pour son dieu ? Hrokor rugit un avertissement à l'adresse de l'éclaireur. Ce ne fut pas un instant trop tôt : l'homme plongea en avant, évitant de justesse un double coup de poing dévastateur. Vif comme l'éclair, il fit une roulade et se retrouva sur ses pieds, l'arc bandé.

THUNK ! THONK !

Deux flèches se plantèrent coup sur coup dans la poitrine de la Kan-Laresh. Mais cela ne la ralentit même pas. Avec un gémissement de douleur, elle projeta son pied botté au visage de l'archer. Celui-ci reçut le coup à la mâchoire et tituba en arrière, essayant en vain d'atteindre son bouclier et sa rapière. Les coups continuèrent à pleuvoir sur le pauvre homme qui ne pouvait rien faire pour se protéger.

Bientôt, il gisait aux pieds de la femme qui marmonnait de plus belle. Celle-ci se préparait à l'achever d'un vicieux coup de talon quand une main immense sembla tomber du ciel. Le seigneur Agramon venait prélever son dû.

Hurlant de terreur, le sarrasin fut emporté vers la gueule hérissée de crocs d'Agramon. Une série de craquements humides annoncèrent que son supplice était terminé. Serrant les dents, Hrokor ressentit presque de la pitié pour lui.

"Maedhbh, mon enfant," reprit le démon. "Accomplis ma volonté en éliminant aussi ce troll. Rappelle-toi, c'est cette vile engeance qui a tué tes parents ! Je t'amène de nouveaux mortels. Moissonne-les pour ton maître Laresh." Il étendit ses bras et ses mains commencèrent à luire d'une lumière blanche.

Le chaman inspira un grand coup. Une partie de son énergie magique s'était reconstituée, mais il doutait d'avoir une chance de l'emporter contre cette furie.

Tout à coup, un éclair éblouissant le força à fermer les yeux. En les rouvrant, il crut distinguer plusieurs douzaines de silhouettes entre lui et Agramon.

De très petites silhouettes.

"Çagrosdémontoutmoche !" cria une voix stridente que Hrokor connaissait bien. "Grosbutinsisisi. Nousmassacrersatête !"

Et les quelques cinquante kobolds que le seigneur démon venait de faire apparaître se ruèrent à la charge.

Hrokor ne resta pas à regarder le combat, car la Kan-Laresh démente était encore à ses trousses, la bouche écumante et les yeux fous. Il n'était pas question pour lui de mourir ici et de voir son âme immortelle privée des banquets sans fin du Valhalla. Il fit donc demi-tour et se rua vers l'obélisque de Nurizane qu'il avait remarquée non loin.

Il entendait la celte vociférer dans son dos, ses pas se rapprochant toujours plus près. In extremis, il atteint la pierre de transport et déchiffra en toute hâte les runes correspondant à l'Agora. Alors que la magie commençait à opérer, il sentit une violente douleur dans son dos. Le magistral coup de pied de cette Maedhbh le projeta la tête la première contre l'obélisque, qui se brisa sous le choc.

"Nooooon !" hurla Agramon, ployant sous les coups des kobolds, bien trop nombreux pour lui. "Troll stupide, tu détruis mon accès au Nexus !"

L'énergie se libéra en une fraction de seconde. Hrokor fut projeté à travers les dimensions.

***
Quelques heures plus tard. Hrokor le troll, épuisé, son armure en lambeaux, son équipement perdu et sans doute dispersé dans tous les plans d'existence connus, titubait sur une route des Portes d'Odin. Le royaume était sauvé, il en avait la certitude, car la prison d'Agramon était refermée. Pour combien de temps en revanche, c'était une autre affaire.

Savourant l'air glacial de l'aube midgardienne, Hrokor continua sa route en direction du soleil levant. Il se demandait si le Roy croirait un seul mot de son histoire.

***
Malheureusement pour Hrokor, les habitants des royaumes se rendraient vite compte que la menace d'Agramon était loin d'être écartée.

Merci de votre attention, et à la semaine prochaine pour les dernières nouvelles et l'épilogue des points background. Bon week-end et bon jeu à tous !

source : daoc.goa.com/fr/
 
Aucun commentaire sur la news
Desolez, Cette zone est Reservez aux membres

Enregistrez vous
Login
Login :
Pass :
Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

Les Jeux de la Guilde















V3 - © 2003/2018 www.bkdaoc.com - Tous droits réservés
Designed by Nydaunvan - Webmaster : Nydaunvan
2threads_connected