Le regard du Chevalier Noir, ainsi que sa voix, résonnaient dans l'âme et le coeur du jeune homme..
Lui infligeant une peur incomparable, comme si à travers les yeux du Guerrier il avait pu voir toutes les batailles qu'il avait mené. (Lyuno)
Menu
    
  News
  Archives
  Mentions Légales
    
  Configurateur RA
  Rangs de Royaume
  News Daoc
    
  News Wow

Screens
Un ptit tour chez les Mau !
(3)   (3)

dernier up :
Double account ? naaaan !
(8)   (1)



La Gazette de Camelot - Par nydaunvan - 19/04/2008 @ 10:53

La Gazette de cette semaine se penche sur une des grandes innovations de la version 1.90, à savoir les tours de siège. Nous faisons bien entendu le point sur l'avancée des tests de la version 1.90 du jeu. Puisque le jour du changement approche, le déroulement typique d'une journée de mise à jour à GOA vous est présenté par les Chargés de Support Client, et un point background se penche sur les ixthiares d'Hy-Brasil.
Dark Age of Camelot



Retour sur les tests de la 1.90
Les tests de la version 1.90 se poursuivent. Tous les clients ont été reçus mais des difficultés avec l'un d'entre eux nous ont ralentis. EA Mythic vient de résoudre ce problème.
Les tests sur les contenus des serveurs et sur le client anglais sont achevés, mais quelques réglages doivent encore être effectués. Les préoccupations les plus notables sont les nouvelles tours de siège, actuellement impossibles à réparer. Les quêtes A Dragon's Revenge qui subsistent après la fin de la campagne font également l'objet de notre attention.
Des tests de localisation sont en train d'être effectués pour les versions allemande, française et italienne du jeu. Ils commenceront en espagnol dès le début de semaine prochaine.
En l'état actuel de notre avancement, nous pouvons viser la mise en place de la version 1.90 dans deux semaines environ, sous réserve de découverte d'un bug bloquant. Nous vous donnerons des informations très précises la semaine prochaine.

Les fichiers de mise à jour vers la 1.90 seront disponibles dès la semaine prochaine. Une news vous donnera le feu vert pour les télécharger sur le site communautaire.

1.90 : focus sur les tours de siège
Une des grandes nouveautés de la version 1.90 est l'apparition des tours de siège. Construites grâce à l'Ingénierie sur des points d'ancrage à même la muraille des forts assiégés, ces tours ont pour particularité de croître au détriment de celle-ci. En clair, plus la construction de la tour avance, plus la muraille du fort s'affaiblit. Si la tour est achevée, la muraille est considérée comme abattue. Les défenseurs ne restent bien sûr pas les bras croisés et ont toute latitude pour tuer les constructeurs de la tour. Une interruption un peu durable de la construction peut être suffisante : si la tour est abandonnée cinq minutes, elle s'effondre sur elle-même. Il n'est cependant pas possible pour des défenseurs de réparer le mur lui-même pendant la construction de la tour. En revanche, une fois la tour achevée, cela devient possible (et évidemment prioritaire, si le fort n'est pas déjà perdu).
En conclusion, l'Ingénierie va devenir avec le patch 1.90 le grand passe-murailles. Les poliorcètes en herbe se doivent donc de travailler cet artisanat d'ici là, par exemple en fabriquant des béliers. Un score de 600 suffit pour construire une tour de siège ! Consultez les notes de version pour découvrir plus d'informations sur les tours de siège.

Clôture du concours de captures d'écran
Le concours de captures d'écran est maintenant clos et nous aurons le plaisir d'annoncer les gagnants lors de notre prochaine gazette. Le travail reste colossal du coté de l'équipe de GOA qui doit maintenant se décider parmi plus de 200 portraits de héros de tous les royaumes. Vous aurez le plaisir de découvrir les meilleurs la semaine prochaine, peut-être y reconnaîtrez vous des amis où même des ennemis aperçus lors d'une prise de fort.

N'oubliez pas que nous pouvons également retransmettre vos nouvelles et vos messages à l'attention de la communauté à l'occasion de cette rubrique communautaire. Pour cela, écrivez à la FAQ comme cela vous a été expliqué dans la gazette du 29 février.

Les dessous de DAoC : une journée de patch
Puisque la mise en place de la nouvelle version approche, nous allons aujourd'hui vous raconter comment se déroule cette journée particulière au sein de l'équipe Dark Age of Camelot Europe. Vous saurez ainsi ce qui se passe en coulisse durant votre attente, à travers une journée type accompagnée d'exemples plus ou moins imaginaires.

08H30 : Arrivée dans les bureaux en avance. L'ambiance est différente aujourd'hui... tout le monde est tendu, sur le pied de guerre. Cela se comprend facilement : le déroulement de la journée, résultant des efforts passés, va définir une partie du travail à effectuer dans les semaines à venir.

08H45 : Les Gestionnaires de Communauté font passer un message système afin de prévenir les joueurs de la coupure prochaine des serveurs.

09H00 : Les serveurs sont coupés les uns après les autres, suivant un ordre dépendant des contraintes techniques. Le déploiement de la nouvelle version est lancé par les administrateurs des serveurs, situés dans notre plateforme d'hébergement en région parisienne. Le programme de mise à jour est désactivé et voit son message modifié. Durant ce temps, les Chargés de Support Client prennent connaissance de la liste des vérifications qu'ils auront à effectuer. Cette liste a été établie par le Responsable de la Qualité à l'occasion des tests qui se sont déroulés au cours des semaines passées. Le Responsable de la Qualité est en relation téléphonique avec les administrateurs pour suivre le déroulement des opérations. Cette phase a une durée variable en fonction de la « taille » de la version, l'ajout de nouvelles zones nécessitant par exemple des attentions supplémentaires. Un serveur étant composé de plusieurs machines, les données doivent se propager d'une machine à l'autre. Les fichiers de traduction sont ensuite déployés, et c'est seulement ensuite que les serveurs pourront être redémarrés. Il faut un minimum de deux heures pour effectuer ces opérations.

09H30 : Les premiers messages de joueurs n'ayant pas consulté récemment le site communautaire, ou lu le message du programme de mise à jour arrivent à la FAQ.

11H30 : Le déploiement de la nouvelle version est terminé sur l'un des serveurs. Il s'agit en général d'un serveur non joint, car le déploiement des versions est plus long sur les serveurs joints. L'extinction et le redémarrage des serveurs joints sont également plus longs. Il faut compter un quart d'heure pour un serveur seul, et jusqu'à une demi-heure pour un serveur aux jonctions multiples. Si plusieurs redémarrages sont nécessaires dans la journée, c'est ainsi un précieux temps qui s'écoule. Après redémarrage, les gestionnaires de communauté se connectent au plus vite (le serveur est encore fermé pour les joueurs)

Ils vont alors avoir à effectuer le chargement des scripts correctifs, et la vérification du statut du serveur. Une fois ceci effectué, ils procèdent à divers essais, en suivant une check-list établie précédemment.
Certains tests sont communs à chaque changement de version (création de personnage, vérification de commandes, vérification de personnages existants et de guildes, fonctionnement des canaux, vérification du statut des forts et des reliques…).
D'autres sont spécifiques à chaque version (réalisation de quêtes, d'objets, de la présence de PNJ, et bien sûr des nouvelles fonctionnalités).
Au final, le nouveau contenu doit fonctionner et être accessible et les bugs découverts et corrigés durant la phase de test doivent être bien absents.

C'est là un des moments critiques de la journée, car les serveurs ne seront pas rouverts avant d'être stables et fonctionnels. Dans le pire des cas, si un bug bloquant et généralisé était découvert, les serveurs seraient redémarrés après la mise en place de la sauvegarde, et la journée de patch remise à plus tard. Le reste du temps, tant que les choses ne fonctionnent pas de la manière voulue, le travail continue. (A noter : passé 20 heures des pizzas seront distribuées)

12H37 : Alors que les tests se déroulaient correctement, l'ensemble des serveurs est coupé. La tension monte, les gens s'interrogent. L'équipe en profite pour aller déjeuner, sauf le Responsable Qualité qui se met en contact avec les administrateurs.

12H42 : L'explication tombe, le datacenter vient d'être victime d'une coupure de courant. Les tests reprennent sous groupe électrogène coté serveur.

13H00 : l'équipe est de retour du déjeuner (oui, en 20 minutes, il est pratique d'avoir une cantine dans les locaux !) et reprend les tests, le Responsable Qualité va à son tour déjeuner (avec un lance-pierre).

14H30 : Tout fonctionne de la manière désirée. Les serveurs sont à nouveau coupés, au prochain redémarrage les joueurs pourront y accéder. La nouvelle version est alors intégrée au programme de mise à jour, afin que les joueurs n'ayant pas pré-téléchargé la mise à jour puissent l'obtenir.

15h45 : Une fois les serveurs publics, les premiers joueurs se connectent, les gestionnaires font de leur coté passer les derniers scripts correctifs, et restent attentifs a tout événement hors norme.

16h15 : Aucune nouvelle anomalie n'est détectée, les serveurs tournent maintenant avec une charge de joueurs suffisante pour avoir l'assurance qu'aucun nouveau problème ne survient. L'équipe communautaire peut proclamer la réouverture officielle des serveurs sur le site. Il est temps de souffler, aujourd'hui, tout s'est bien passé.

Point background Hibernia : Les ixthiares : liaisons dangereuses ?

Nombreux sont les héros voyageant en Hy-Brasil à avoir choisi d'approcher les étranges ixthiares de la Vallée de Balor afin de leur proposer leurs services. En effet, ces créatures sont de farouches ennemis des abordons répugnants et des ombres sylvanes, elles-mêmes au service de la vermine fomorienne qui complote contre les peuples d'Hibernia. Et l'ennemi de ton ennemi peut être ton ami, pas vrai ? C'est du moins ce que pensent les audacieux qui réussissent à attirer l'attention de ces insectes géants dotés d'une intelligence remarquable. Porter sur soi l'odeur du sang de leurs ennemis suffit à les amadouer voire à susciter leur amitié, amitié dont on peut se féliciter ensuite lorsque, suite à un combat mal engagé contre des fomoriens, on se replie à proximité d'un nid défendu par des ixthiares faucheuses. Les aventuriers font aussi fort de se lier d'amitié avec les mantides du village de Krrzck. (Réussir à prononcer le nom de leur village est la première étape pour gagner leur confiance. Quelques doigts d'ombres sylvanes font le reste.)

Et pourtant… D'autres aventuriers, eux, choisissent de combattre les ixthiares et de les ranger dans la même catégorie que leurs adversaires, celle des ennemis avérés d'Hibernia. Qui a raison, alors ? Un érudit s'est récemment penché sur la question de savoir pourquoi les ixthiares et les fomoriens se vouaient une telle haine. La première chose qu'il a découverte est que les ixthiares ne haïssent pas vraiment. En dépit de leur intelligence ce sont, fondamentalement, des insectes, obnubilés par la croissance de leur colonie, l'Essaim ixthiare. S'ils luttent contre les ombres sylvanes, c'est parce qu'ils s'estiment en compétition pour les mêmes ressources. Et avant de découvrir de quelle ressource il s'agit, l'érudit s'est davantage intéressé à la physiologie de ces créatures.



Première constatation : aucun accouplement n'a jamais été aperçu. Il n'y a pas ou plus de mâle, ce sont toutes des femelles. Il est probable que toutes leurs activités sexuelles se déroulent dans les grandes ruches près desquelles on peut trouver des femelles appelées faucheuses ou décimeuses.
Deuxième constatation : les ixthiares sont une forme évoluée et hautement sociable d'insectes appelés mantes religieuses. Les mantes religieuses femelles ont pour coutume de tuer le mâle après l'accouplement. Troisième constatation : l'intelligence de ces insectes est tout à fait anormale et pourrait bien provenir d'une source extérieure.

L'érudit en a tiré les conclusions qui s'imposaient. L'Essaim utilise pour ses rituels d'accouplement des mâles enlevés aux autres races et emportés dans les profondeurs de ses nids. Là, les mères pondeuses tuent leurs amants d'un jour et dévorent leurs cerveaux, transférant leur intelligence dans les œufs qu'elles pondent par la suite.
Il s'agirait de la raison de l'antipathie que les ixthiares vouent aux fomoriens : ceux-ci sont incompatibles avec elles et ne leur fournissent pas suffisamment de satisfaction ; de plus, ils tuent les mâles compatibles des autres races. Les ixthiares préfèrent donc voir prospérer autour de leur domaine une race dont elles puissent voler les reproducteurs avec succès, ce qui explique pourquoi les peuples d'Hibernia reçoivent souvent un accueil amical une fois qu'ils ont prouvé leur haine des fomoriens.

Après avoir livré ces conclusions extravagantes, l'érudit en question a disparu. La lecture de ses derniers manuscrits a laissé penser qu'il a rejoint ou fondé un culte célébrant la gloire de l'Essaim et promettant aux adeptes d'atteindre la béatitude au moment où leur amante souterraine leur donnera la mort. Le Roy Lugh a ordonné d'arrêter tout individu propageant des sornettes aussi dangereuses.

Personnellement, je l'aurais bien vu tenter sa chance auprès de la reine ixthiare.

Nous vous souhaitons d'agréables batailles dans les zones frontières et vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles informations.

source : daoc.goa.com/fr/
 
Aucun commentaire sur la news
Desolez, Cette zone est Reservez aux membres

Enregistrez vous
Login
Login :
Pass :
Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

Les Jeux de la Guilde















V3 - © 2003/2017 www.bkdaoc.com - Tous droits réservés
Designed by Nydaunvan - Webmaster : Nydaunvan
6threads_connected