Le regard du Chevalier Noir, ainsi que sa voix, résonnaient dans l'âme et le coeur du jeune homme..
Lui infligeant une peur incomparable, comme si à travers les yeux du Guerrier il avait pu voir toutes les batailles qu'il avait mené. (Lyuno)
Menu
    
  News
  Archives
  Mentions Légales
    
  Configurateur RA
  Rangs de Royaume
  News Daoc
    
  News Wow

Screens
Raid Guilde Dragon (2)
(1)   (1)

dernier up :
Double account ? naaaan !
(8)   (1)



La Gazette de Camelot - Par nydaunvan - 18/04/2009 @ 11:25

Cette semaine dans la gazette vous découvrirez une nouvelle candidate au titre de pin-up du mois, ainsi qu'un point background issu du royaume des ombres.
Dark Age of Camelot



La pin-up de la semaine
Rien que pour vos yeux ! Découvrez aujourd'hui la merveilleuse et non moins sulfureuse Princesse Mhira des colonies albionnaises. Vous demander de ne pas l'oublier le jour du vote semble bien inutile tant ses charmes resteront, nous en sommes sûrs, gravés dans votre esprit pour de bien longues années. Jalousons nos ennemis albionnais qui ont la chance de côtoyer de telles créatures.



Point background : A combattre sans péril, on triomphe sans gloire
La gloire, l'honneur, le courage sont souvent les principes fondamentaux des combattants albionnais, midgardiens ou hiberniens et nombreux sont ceux qui, parmi les royaumes, jamais n'abdiquent ni ne plient, même au cœur de la tourmente. Ce sont trois valeurs sûres, des piliers sur lesquels les cœurs hardis peuvent se reposer lorsque la situation bascule en leur défaveur et c'est ainsi que la plupart des légendes s'écrivent.
Il existe pourtant une catégorie de combattants pour laquelle ces principes sont souvent mis de côté au profit d'une efficacité froide et calculatrice. Non pas que tout les membres qui la composent manquent de « tripes » ou de morale, mais parce que leurs histoires s'inscrivent souvent dans l'ombre des légendes, loin des foules rapportant les exploits, dans un monde ou le témoin est bien souvent le survivant de sombres joutes et de duels sanglants.
Ces Ombres, Sicaires, Assassins ou bien Chasseurs, Ménestrels, Eclaireurs et Rangers travaillent continuellement sans filet, sans le soutien d'un soigneur ou d'un compagnon habile pour dévier une lame sournoise. Alors qu'une défaite peu s'avérer glorieuse pour un combattant des plaines ou un abatteur de murailles, ces hommes de l'ombre ne connaissent la gloire que par la victoire, lorsque leur nom est chuchoté craintivement par leurs ennemis et qu'ils ne laissent pour tout souvenir qu'une douleur, qu'un cri, mais certainement pas leur visage.

Bien dissimulé à l'ombre de l'un des ponts menant à Bledmeer Faste, Rassamba surveillait d'éventuels mouvements de troupes pour le compte de sa guilde. Plus habitué aux tavernes de Camelot et aux airs guillerets soufflés à travers sa flûte qu'aux neiges midgardiennes et au tranchant de sa dague, le ménestrel était alors bien décidé à ne quitter sa cachette que pour une seule raison, la relève.
Il avait d'abord cru à la fin de son calvaire lorsque des compatriotes avaient débarqué non loin du pont, mais sa joie fut écourtée par la préparation minutieuse, à grands renforts de sorts cléricaux, que ces derniers effectuèrent immédiatement.

Un bruit retentit sur la gauche. Une voix… C'était le parler Frostalf. Rassamba sentit son échine se hérisser et il anticipa la douleur fulgurante qu'il ne manquerait pas de subir. Pourtant rien ne se passa, ou plutôt si, mais plus bas sur la berge ennemie. Il aperçut alors plusieurs des Albionnais empêtrés dans les hautes racines bleutées, alors que les autres étaient figés tels des statues de cire aux traits parfaitement réalistes…
La voix…
Une explosion de lumière frappa à plusieurs reprises un de ses camarades. Ce dernier sembla reprendre vie un court instant, mais il s'écroula dans un long hurlement de douleur.
Rassamba contemplait avec horreur le corps de son compagnon désormais inerte lorsque la voix reprit sa litanie mortelle.
Ce fut le déclic. Oubliant des années de prudence et une vie parsemée de précautions, le ménestrel saisit sa flûte et bondit hors de sa cachette. Comme à l'entraînement, il cracha une injonction sur le premier ennemi à portée, se déporta sur la droite d'un pas chassé rapide et souffla un air hypnotique sur la seconde silhouette.
Il savait qu'une parole lui suffirait pour annuler le sort maudit qui emprisonnait l'un de ses compatriotes, mais en aurait-il le temps ? Il se jeta à l'eau. D'abord le Clerc, le Paladin et la jeune Avalonienne qu'il identifiait comme une Théurgiste, puis… La voix !
Une lumière l'aveugla soudain, et une douleur fulgurante le transperça. Un brasier semblait naître dans son crâne tandis qu'un cri inhumain, né des flammes magiques qui l'entouraient, lui vrillait les tympans. La douleur cessa un instant, une seconde. Le temps pour lui de reprendre une goulée d'air et de soulever ses paupières carbonisées pour apercevoir le sol humide et froid sur lequel il s'était effondré. La voix se fit de nouveau entendre, et ce fut de nouveau l'enfer !
Rassamba rassembla ses dernières forces afin de se propulser dans l'eau gelée . Aussitôt, son calvaire s'interrompit. Battant des pieds et des mains comme si mille démons le poursuivaient, le jeune homme s'enfonça plus profondément dans les eaux obscures…
Les poumons en feu, il remonta à la surface. Après s'être hissé difficilement sur la berge, il constata que personne ne l'avait suivi. Il agonisait et ses larmes se mêlaient à l'eau salée qu'il venait de quitter ; et pourtant Rassamba riait silencieusement. Il était fier, sa vie venait de basculer. Le pleutre qu'il était jusqu'alors était mort et un combattant courageux, auréolé de gloire, avait pris sa place. Bientôt, ce seraient ses propres exploits qu'il chanterait dans les tavernes.
Il se releva difficilement.
Un sifflement interrompit ses pensées.

Jusalka était venue contempler le cadavre de l'Albionnais. Satisfaite, elle replongea aussitôt dans les ombres. Quelle chance, d'avoir été témoin d'un affrontement sanglant près de Bledmeer et de la fuite d'une proie facile alors qu'elle venait juste de débarquer d'une longue traversée depuis Hibernia.
Pour sûr, on ne scanderait pas son nom, mais elle s'en moquait, le plus important était la victoire.

Rendez-vous la semaine prochaine et que vos dieux, quels qu'ils soient, guident vos pas sur le champ de bataille.

source : daoc.goa.com/fr/
 
Aucun commentaire sur la news
Desolez, Cette zone est Reservez aux membres

Enregistrez vous
Login
Login :
Pass :
Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

Les Jeux de la Guilde















V3 - © 2003/2017 www.bkdaoc.com - Tous droits réservés
Designed by Nydaunvan - Webmaster : Nydaunvan
3threads_connected